Rechercher un article

On vous aide dans votre projet

Exemple : vefa, loi pinel...

À Bordeaux, acheter dans le neuf ne coûte que 2 % plus cher que dans l’ancien !

À Bordeaux, acheter dans le neuf ne coûte que 2 % plus cher que dans l’ancien !

Contre toute attente, il peut arriver qu’un logement neuf ne soit pas beaucoup plus coûteux à l’achat qu’un logement ancien ! C’est le cas à Bordeaux où l’écart de prix entre neuf et ancien se limite à... 2 % !

En cours de chargement...

Sommaire

Immobilier : l’écart entre le neuf et l’ancien bordelais est ténu

Outre le prix (souvent élevé !) du foncier, la raison qui fait qu’il coûte, le plus souvent, environ 20 % plus cher de devenir propriétaire d’un logement neuf que d’un logement ancien n’est autre que la possibilité de profiter d’un bien ne nécessitant pas de travaux et qui, répondant aux dernières normes thermiques et énergétiques, sera à la fois confortable et peu gourmand en énergie. Seulement voilà, aussi étrange que cela puisse sembler, il arrive que dans certaines villes, prix de l'ancien et prix du neuf ne soient pas si éloignés l’un de l’autre. Selon les données du baromètre LPI-SeLoger, le prix au mètre carré d’un appartement situé dans Bordeaux intramuros avoisine 4 822 €. Or, d’après nos chiffres, le prix d’un logement neuf y avoisine 4 934 €/m². Cela représente un écart de 2 %, lesquels 2 % seront largement compensés par les avantages d’un bien immobilier neuf... En clair, il s’agit là d’une réelle opportunité.

Bon à savoir

À Bordeaux, le prix de l’immobilier neuf reste stable

À la différence des prix brestois qui explosent littéralement (+ 20 % sur 1 an), à Bordeaux, les prix des logements neufs jouent la carte de la stabilité. Jugez plutôt, d’après nos chiffres, alors que, dans le neuf bordelais, le prix du m² se montait à 4 865 € en 2019, il se limite aujourd’hui à 4 934 €. En l'espace d’un an, le prix de l’immobilier neuf bordelais n’a ainsi augmenté que de 1 %. C’est donc peu dire qu’en termes de tarifs, la hausse aura été très contenue sur le marché du neuf dans la préfecture de la Gironde.

Bon à savoir
  • En France, les prix dans le neuf enregistrent 3,3 % de hausse annuelle.
  • À Bordeaux, les prix n’ont augmenté que de 1 %.

Bordeaux, une ville qui se prête bien à l’investissement locatif

Investir dans l’immobilier locatif neuf permet de profiter d’avantages fiscaux, comme le dispositif Pinel, par exemple. Mais aussi conséquent soit-elle, une réduction d’impôt ne saurait, à elle seule, justifier d’acheter un bien, qu’il soit neuf ou ancien, en vue de le louer. Car encore faut-il trouver à louer son logement. Or, dans une ville universitaire comme Bordeaux, la demande locative, notamment en provenance des étudiants, est loin de s’équilibrer avec l’offre de logements proposés à la location. En clair, pour peu que l’on choisisse l’emplacement du bien avec soin (près des transports et des commerces, de préférence), la demande locative sera forte et, mécaniquement, le risque de vacance locative, y sera considérablement dilué.