Rechercher un article

On vous aide dans votre projet

Exemple : vefa, loi pinel...

Comment établir votre budget pour acheter un logement neuf ?

Comment établir votre budget pour acheter un logement neuf ?

En achetant un logement neuf, vous devrez établir un budget pour ne pas avoir de surprise. Il y a le prix de l’achat bien sûr, mais également tous les frais annexes : frais de notaire, charges post-achat, assurances, emprunt... On vous aide à y voir plus clair.

Comment établir votre budget  pour acheter un logement neuf ?

Sommaire

Commencez par faire le point sur votre situation financière

Et par là, on veut dire regarder quelle est votre capacité d’emprunt, qui se calcule en déduisant vos charges incompressibles de vos revenus nets mensuels et vos primes nettes annuelles. Ces charges sont : votre loyer actuel (si vous êtes locataire), que vous devrez payer encore tout le long de la construction de votre futur logement, mais aussi vos crédits en cours (crédits à la consommation, emprunts divers…), et vos autres charges, telles que les factures EDF, internet, téléphonie, assurances, etc. Cela définira votre capacité d’emprunt, que vous pourrez compléter, si vous le pouvez, par un apport personnel. Disposer d’une épargne, même petite, sera toujours bénéfique pour votre dossier auprès des banques.

Pour connaître votre taux d’endettement, et savoir si vous pouvez emprunter sereinement à la banque, vous devrez faire le calcul suivant : (charges / revenus) x 100. Si vous dépassez les 33 %, alors votre banquier vous proposera peut-être un emprunt moins haut ou plus long. Dans ces charges, vous comprendrez vos mensualités de remboursement de crédit immobilier. Si vous investissez pour louer, alors ajoutez à vos revenus le loyer mensuel prévisionnel de votre futur bien neuf.

Bon à savoir

En général, on dit qu’il est intelligent d’apporter au moins de quoi couvrir les frais de notaire. Dans le neuf, ceux-ci sont de 2 à 3% du prix total de votre achat.

N’oubliez pas de prendre en compte les frais annexes à l’achat

Au-delà du prix de votre bien immobilier neuf, il vous faudra aussi compter tous les frais annexes liés à votre achat : le remboursement du prêt, les frais de dossier bancaire, les assurances d’emprunt (en cas de décès ou perte d’emploi), les frais de notaire, les assurances et garanties, mais également vos futures charges liées à votre nouveau logement : copropriété, taxe foncière, taxe d’habitation, frais de déménagement et d’aménagement, etc. Bref, un achat immobilier s’accompagne de nombreuses dépenses que vous devrez toujours prendre en compte avant de vous lancer.

Bon à savoir

N’oubliez pas également que votre emprunt bancaire (sa durée, son taux) dépendra bien sûr de votre situation financière, mais également de votre situation personnelle : santé, âge, etc. Les taux peuvent varier en fonction de vos antécédents médicaux.

Pensez aux aides pour acheter votre logement

Il n’y a pas que des charges qui s’ajoutent lorsque l’on établit son budget d’achat dans le neuf. En effet, vous pouvez bénéficier d’une ou plusieurs aides à l’achat, surtout dans l’immobilier neuf, et en particulier si vous êtes primo-accédant. Il existe notamment :

  • Le dispositif Pinel, si vous souhaitez investir pour louer.
  • Le Prêt à Taux zéro (PTZ), si vous achetez votre résidence principale et que vous êtes primo-accédant.
  • La TVA réduite à 5,5% si vous achetez un bien neuf en zone ANRU.
  • Le 1% logement, qui permet aux employés des entreprises de plus de 10 salariés de financer un logement à moins de 50% du prix d’achat et à un taux d’intérêt de 1%.
  • Le PAS, PSLA ou PLAI destinés aux revenus modestes souhaitant acheter leur résidence principale (dans le neuf ou non).
Bon à savoir

Notez que certaines de ces aides à l’achat peuvent se cumuler, selon votre profil d’achat et votre projet.

Plus de conseils :