Rechercher un article

On vous aide dans votre projet

Exemple : vefa, loi pinel...

Labels, certifications, réglementations... quelles différences dans l'immobilier neuf ?

Labels, certifications, réglementations... quelles différences dans l'immobilier neuf ?

Certains labels, réglementations et certifications n’existent que dans l’immobilier neuf. La plupart concernent les matériaux utilisés ou la performance énergétique du logement, mais que veulent-ils dire exactement ?

Labels, certifications, réglementations... quelles différences dans l'immobilier neuf ?

Sommaire

Quels sont les labels et certifications existants dans l’immobilier neuf ?

Il existe différents labels et certifications émanant de réglementations publiques mais également d’entreprises privées. Voici les principaux à connaître, mais il en existe bien d’autres :

  • La Réglementation Thermique 2012 : appelée également « RT2012 », elle est instaurée depuis le Grenelle de l’Environnement de 2007 et encadre la consommation énergétique des bâtiments neufs. Elle garantit l’isolation du logement, réduit la consommation d’énergie grâce à l’utilisation de matériaux et d’équipements performants et optimisés, et assure le confort thermique de l’immeuble.
  • La Réglementation Thermique 2020, qui entrera en vigueur en janvier 2021, définit de nouvelles normes pour la construction de logements neufs. Elle limitera encore plus les dépenses énergétiques des immeubles que la RT 2012, et optimisera encore plus la production d’énergie et minimisera l’empreinte environnementale des bâtiments.
  • La certification NF Habitat et NF HQE : celle-ci permet de mettre à l’honneur les immeubles dont les performances énergétiques correspondent à ce qui se fait de mieux sur le marché. Encadrée par le code de la consommation, elle est délivrée par des professionnels de la construction et de l’énergie, et par des consommateurs éclairés. Les logements qui veulent recevoir ce label devront répondre à différents critères de management responsable lors de la construction du bâtiment, de qualité des espaces de vie, de respect de l’environnement et de performance énergétique.
  • Les Labels HPE et THPE qui sont délivrés par des organismes certificateurs privés et ont pour objectif de réduire de 10% (pour la Haute Performance Énergétique) ou 20% (pour la Très Haute Performance Énergétique) les consommations énergétiques d’un bâtiment par rapport à la RT 2012.
  • Le label Effinergie+, à condition qu’il soit associé à un label de qualité environnementale généraliste, il distingue les promoteurs immobiliers qui ont pensé leur construction dont l’étanchéité de l’air est améliorée, via l’efficacité des systèmes de ventilation et une bonne qualité d’air, mais également en rendant obligatoire l’évaluation des consommations des ménages (électroménager et l’utilisation quotidienne de l’électricité).
  • La certification Habitat et Environnement qui met en valeur les bâtiments neufs dont les promoteurs ont respecté les conditions suivantes : management responsable lors de la construction, chantier propre (réduction des nuisances et de la pollution, organisation du chantier écoresponsable…), réduction de la consommation énergétique, choix de matériaux moins polluants, gestion responsable de l’eau, garantie confort et santé pour les habitants, gestes verts.
  • Le Label BEPOS, qui encourage la production d’énergie verte par les bâtiments.
Bon à savoir

Parmi ces certifications et labels, seule la RT 2012 est légalement obligatoire pour les bâtiments neufs. Les autres offrent un réel atout pour les promoteurs et habitants des logements certifiés, mais ne sont pas imposés par la loi.

Quelles différences avec l’immobilier ancien ?

Ces certifications, dans leurs critères de sélection mêmes, ne concernent que l’immobilier neuf. Logiquement, l’immobilier ancien étant déjà construit, il ne peut répondre aux normes de ces labels, notamment car il s’agit d’obligations portées dans les choix de matériaux, des équipements ou encore dans la manière dont doit être géré le chantier. La RT 2012, quant à elle, ne s’applique qu’aux constructions dont le permis de construire a été déposé après janvier 2013.

Pourquoi choisir d’investir dans un logement neuf certifié ?

Lors de votre projet d’achat dans l’immobilier neuf, choisir un logement certifié vous confère plusieurs avantages en tant qu’habitant ou propriétaire. En premier lieu, vous habitez ou investissez dans un logement qui est très peu énergivore. Cela vous permettra de baisser sensiblement votre note d’électricité et/ou de gaz à chaque fin de mois. De plus, cela vous permet d’encourager le recours à une construction plus verte, bien moins polluante, qui prépare le monde de demain. En France, les construction neuves ne représentent que très peu des bâtiments et logements disponibles à l’achat : c’est un marché qui ne demande qu’à être soutenu !

Plus de conseils :