Rechercher un article

Négocier le prix de vente d’un logement neuf, c’est possible ?

Négocier le prix de vente d’un logement neuf, c’est possible ?

Négocier le prix d’un logement neuf n’est pas une pratique courante. Les promoteurs immobiliers proposent généralement un prix fixe pour chaque bien proposé à la vente. Cependant, certaines circonstances peuvent permettent de faire baisser le prix d'achat.

Négocier le prix d’un logement neuf : les moments clés

Pour pouvoir négocier le prix de vente d’un logement neuf, la meilleure solution est de faire partie des premiers clients. Les promoteurs immobiliers ont besoin de 30 % à 50 % de réservation pour pouvoir lancer la construction de leur programme de logements neufs. Ils veulent donc, logiquement, obtenir ce chiffre le plus rapidement possible. À ce stade, les premiers acheteurs sont donc en position de force pour négocier un prix plus bas ou encore profiter de certaines prestations supplémentaires. Si le programme est déjà lancé depuis plusieurs mois, il peut également être intéressant d’attendre afin de viser les « queues de programme » : ce sont les quelques appartements encore invendus d’un programme immobilier. Les promoteurs consentent généralement à réduire le prix de vente de ces invendus. Même s’ils peuvent présenter quelques inconvénients (manque d’ensoleillement, disposition des pièces…), ces appartements permettent généralement de bénéficier d’une remise de 10 %.

Bon à savoir

L’acheteur d'un logement neuf peut demander certaines modifications du plan (suppression de cloisons par exemple), qui peuvent faire baisser le prix de vente.

Les éléments du logement sur lesquels on peut négocier

Lors de la négociation d’un logement neuf, il est possible de bénéficier de belles remises ou encore de prestations supplémentaires, habituellement proposées en option (prises électriques supplémentaires, carrelage de la terrasse, parquet massif à la place d’une moquette, etc.). Cependant, la plupart du temps, la négociation avec le promoteur permet surtout d’obtenir la gratuité des frais de notaire ou de la TVA, ce qui peut représenter des économies conséquentes. Notons que ces remises peuvent parfois être proposées directement par les promoteurs (offres promotionnelles), principalement en début et en fin de commercialisation d'un programme, dans le but d’attirer les acheteurs potentiels. Dans ce cas, même si l’offre peut paraître alléchante de prime abord, il est indispensable de la comparer avec les offres disponibles sur le marché avant d’entamer les négociations : une bonne connaissance des offres concurrentes peut permettre d’obtenir des remises supplémentaires.

Chiffre clé

Les promoteurs prévoient généralement une marge de négociation pour leurs logements neufs. Celle-ci peut atteindre 10 % dans certains cas.

Une bonne connaissance du marché est indispensable

Comme dit précédemment, la première chose à faire avant d’entrer dans la phase de négociation d’un logement neuf est de s’informer sur le marché immobilier local. Cela permet de connaître le prix moyen des logements neufs présentant des caractéristiques similaires. L’emplacement, les prestations et les commodités situées à proximité de la résidence (transports, commerces, écoles, etc.) doivent également être connus au préalable. Tous ces éléments pourront être utilisés par l'acheteur au cours de la négociation pour souligner son expertise et obtenir une baisse de prix. Orientation, agencement, luminosité… il ne faut pas hésiter à insister sur les défauts éventuels du logement neuf, afin d’obtenir la remise la plus importante possible. En effet, même si la marge de négociation pour un logement neuf est moins importante que pour un logement ancien, il est tout de même possible d’obtenir de belles réductions dans certains cas, en particulier lorsque les biens sont encore disponibles après la livraison du programme immobilier.

VIDÉO : Les avantages de l'investissement dans l'immobilier neuf

Une marge de négociation qui varie selon la demande

La marge de négociation pour un logement neuf dépend de la tension immobilière du marché : plus la demande est forte, moins la remise obtenue sera conséquente.