Quelles sont les normes de sécurité incendie dans un logement neuf ?

Juliette Cadot 18 fév 2023
mis à jour le
Partager sur
FacebookTwitterLinkedin

Les normes dans les immeubles neufs sont plutôt strictes, et les normes de sécurité incendie ne dérogent pas à la règle. Avec un incendie domestique qui survient toutes les 20 minutes en France, la question méritait d’être abordée. C'est chose faite !

Image
Une homme et un enfant devant un ordinateur
Les détecteurs de fumée sont obligatoirement posés dans les logements, mais doivent être entretenus par les habitants. © Getty
Sommaire

Sécurité incendie dans le résidentiel : les nouvelles lois

Depuis janvier 2020, des dispositions ont été prises pour protéger davantage l’intérieur et l'extérieur des quatre familles de bâtiments d’habitation.

Mais c’est depuis l’arrêté du  31 Janvier 1986 que les bâtiments d’habitation neufs sont soumis à des règles strictes sur la sécurité incendie.

Pour les bâtiments d’habitation, le plancher bas de l’étage le plus haut doit être accessible par les services de secours.

Pour isoler l'extérieur des bâtiments, les matériaux utilisés dans la construction doivent être au moins classés A2 fl - s1 (pour les planchers, au sol) et A2 - s2, d0, pour les plafonds, toits et parois verticales. 

Ces normes permettent de limiter l’émission des fumées ainsi que de flammes hors du logement où à eu lieu l’incendie et de ralentir l’embrasement à l’intérieur.

S’il n’y a pas de contrôle régulier du respect des normes, le Contrôle du respect des Règles de Construction (CRC) peut venir vérifier la sécurité incendie de votre logement dans les trois ans après l’achèvement de sa construction.

Les détecteurs de fumée sont o-bli-ga-toires !

Depuis mars 2010, toutes les installations doivent être munies de détecteurs de fumée, qu'elles soient résidentielles ou commerciales.

Si ceux-ci doivent être entretenus par les habitants (même s’ils sont locataires), ils doivent en revanche être posés, fonctionnels et situés aux bons endroits par le constructeur.

Pour cela, les consignes sont de ne pas installer le détecteur dans une cuisine ou une salle de bain. Le couloir est souvent une bonne idée de placement.

Notez que votre promoteur ne peut en placer dans les parties communes de votre immeuble, car cela pourrait faire sortir des chez eux les habitants et ainsi les exposerait aux fumées toxiques.

Dans un immeuble haut de plus de 50 m, la présence d'au moins un extincteur est obligatoire dans la cage d'escalier. Mais vous pouvez demander à votre copropriété d'en prévoir un même dans un immeuble plus petit.

Quelles sont les autres règles à respecter ?

Dans les immeubles neufs comme dans les autres immeubles, votre promoteur doit obligatoirement placer dans les halls, près des ascenseurs et des escaliers des plans de l'immeuble afin de faciliter votre évacuation en cas de danger.

De plus, des signaux lumineux doivent également indiquer les escaliers les plus proches. Ceux-ci doivent être suffisamment éclairés pour que l'évacuation se fasse sans heurts.

Enfin, le promoteur doit prévoir, lors de la construction, l'utilisation de matériaux insolants renforcés dans les parties à risques (parking, cave...) mais également poser des portes coupe-feu.

Cet article vous a été utile ?

Pouvez-vous nous préciser pourquoi ? (facultatif)

Partager sur
FacebookTwitterLinkedin
Ces articles peuvent vous intéresser
A la une !