Un logement neuf allège, un peu, beaucoup, sa facture d'énergie

Un logement neuf construit dans le respect des dernières normes vous permet de réaliser d'importantes économies d'énergie. © gemenacom
partage(s)

Investir dans un logement neuf, c'est la garantie de disposer d'une habitation optimisée et surtout de réaliser beaucoup d'économies d'énergie grâce aux performances thermiques hors-norme. 

Vers quels matériaux se tourner pour l’isolation des combles ou des façades extérieures de l’habitation ? Quel sera le système de chauffage le plus performant au vu de la configuration des lieux et de l’environnement extérieur ? Les études préalables menées, avant chaque projet de construction, donnent une réponse précise à ces questions et assurent une performance thermique maximale à l’issue du chantier. La construction d’un logement neuf permet d’intégrer immédiatement des équipements sensibles et fondamentaux pour la régulation fine de la température à l’intérieur d’une maison, comme par exemple une ventilation mécanique contrôlée à double flux, un plancher chauffant dans la pièce à vivre, une pompe à chaleur, etc…

© Bouygues immobilier
© Bouygues immobilier

Tous les logements neufs arborent la RT 2012

Obligatoire pour tous les permis de construire délivrés depuis le 1er janvier 2013, la réglementation thermique 2012 (RT 2012) succède à la version précédente de 2005 et se montre nettement plus exigeante quant à la performance thermique minimale d’une habitation. Il est nécessaire désormais que la consommation annuelle d’énergie au mètre carré ne dépasse pas 50 kWh, en prenant en compte l’intégralité des postes les plus consommateurs (chauffage, eau chaude, climatisation, ventilation…). Ce plafond connaît néanmoins des variations à la hausse ou à la baisse selon la situation géographique du logement (région septentrionale et plus froide ou, au contraire, plus douce).

Il est possible, dès à présent, d’aller au-delà des exigences de la RT 2012. On peut viser, notamment, le label Haute Performance Énergétique (HPE) ou Très Haute Performance Énergétique (THPE). Ils correspondent respectivement à une diminution supplémentaire de 10 et 20 % de la consommation énergétique de l’habitation ».

Sylvain Guyot, conseiller Info Énergie.

Économiser sur le chauffage via des énergies renouvelables

Bien que cela ne soit pas systématique, et pour respecter la RT 2012, il s’avèrera souvent nécessaire de compléter votre système de chauffage central au gaz ou à l’électricité par une source d’énergie renouvelable en appoint. Des panneaux solaires thermiques peuvent ainsi puiser la chaleur naturelle du soleil pour la réinjecter dans votre réseau de chauffage ou votre eau courante, tandis qu’une pompe à chaleur atmosphérique ou géothermique permettra de puiser des calories dans votre environnement extérieur ou sous terre pour chauffer ou rafraîchir votre maison, selon les saisons.

Il est également possible d’opter pour un système de chauffage 100% renouvelable et particulièrement économique après l’amortissement initial de l’achat, en investissant dans une chaudière à granulés de bois ou biomasse.

Les points clés à retenir

Entre un logement ancien énergivore et un logement neuf construit dans le respect des dernières normes, la différence peut aller jusqu'à 805 € d'économie par an sur votre facture de chauffage. 

La rédaction vous conseille :