Logement neuf : que faire si vous constatez un dysfonctionnement après avoir emménagé ?

Vous avez emménagé dans un logement neuf il y a quelques semaines et vous venez de constater une malfaçon ? Fuite, fissure, tuyauterie défaillante… plusieurs garanties vous protègent après la livraison de votre appartement.

La garantie de parfait achèvement vous couvre la 1re année

Certains défauts ne se découvrent qu’une fois installé dans le logement : chaudière qui ne fonctionne pas, fuite, problème sur l’installation électrique, carrelage qui se fissure, etc. Pas de panique, après livraison de votre logement, certaines garanties peuvent vous couvrir, à commencer par la garantie de parfait achèvement. Cette garantie ne dure qu’un an et oblige le constructeur à réparer toutes les malfaçons que vous avez constatées. Ainsi, quelle que soit la nature des défauts et dégâts, vous devrez les signaler sur le procès-verbal de réception des travaux, ou au cours de la première année, par lettre recommandée avec accusé de réception, envoyée à l’entrepreneur ayant signé le contrat. Vous devrez ensuite discuter d’un délai pour procéder aux réparations nécessaires. Si aucun accord ne peut être conclu à l’amiable, ou si le délai n’est pas respecté, vous pourrez mettre l’entreprise en demeure de réaliser les travaux. Sans réponse du constructeur, il sera même possible de faire appel à un autre constructeur aux frais du premier.

Garantie de parfait achèvement : késako ?

Un défaut d’isolation phonique ? Vous êtes protégé !

En cas de défaut d'isolation phonique, vous pouvez exercer une action pendant un an à compter de l'entrée dans les lieux.

Équipements défaillants : la garantie biennale vous protège pendant deux ans

Les équipements qui peuvent être dissociés de votre logement (volets, interphone, chaudière, robinetterie, équipements ménagers, etc.) font l'objet d'une garantie biennale de bon fonctionnement. Vous avez donc deux ans pour agir en cas de problème. En effet, la garantie biennale contraindra le constructeur à remplacer tous les équipements défaillants, au cours des deux années suivant la réception du logement. La garantie biennale vous couvre également en cas de soudures ou de peintures mal réalisées. Pour activer le processus de garantie biennale de bon fonctionnement, une lettre de garantie biennale doit être envoyée au promoteur pour le contraindre à réparer les dommages. La procédure peut aussi être portée devant le tribunal de grande instance (TGI) ou le tribunal d'instance. Dans un premier temps, il faut envoyer une lettre stipulant la nature des dommages et mentionnant l'article 1792-3 du Code civil.

Garantie biennale : késako ?

Vices cachés : vous êtes couvert pendant 10 ans

Les vices cachés sont des défauts non visibles du gros œuvre, qui rendent le logement neuf impropre à son usage ou qui compromettent sa solidité (mur qui se fissure, mauvaise isolation, etc.). Ces vices cachés sont couverts par une garantie décennale, qui vous protège pendant 10 ans, à compter de la livraison. La garantie décennale s’appuie sur l’assurance dommages-ouvrage, souscrite un an après la livraison de votre logement. Dans le cas d’un achat sur le plan, c’est le vendeur qui devra se charger de souscrire l’assurance dommages-ouvrage pour votre bien. Elle sera directement comprise dans le prix de vente du logement. Pensez donc à demander au constructeur de vous remettre l’attestation de l’assurance dommages-ouvrage. Avec cette assurance, pour signaler tous problèmes, il vous suffira d’envoyer une lettre recommandée avec accusé de réception à votre assureur. L’avantage de cette garantie est que le dédommagement est indépendant de toute recherche de responsabilité, ce qui accélère les procédures.

Garantie décennale : késako ?

Inspectez votre logement neuf dans le mois qui suit la réception

Vous disposez de 30 jours pour revenir sur le procès-verbal de réception des travaux et signaler, par lettre recommandée avec accusé de réception, des défauts non constatés lors de la livraison.