Comment choisir votre syndic de copropriété ?

15 juil 2022
Partager sur
FacebookTwitterLinkedin

En France, la loi exige que toutes les copropriétés soient gérées par un syndic et le neuf ne déroge donc pas à la règle. Le promoteur immobilier, suite à la construction de votre immeuble, va désigner un syndic provisoire, mais il vous faudra choisir, un peu plus tard, l’officiel.

Image
comment-choisir-syndic-copropriete-selogerneuf
C'est pendant la première assemblée générale des copropriétaires que vous allez choisir le syndic de copropriété. ©Matej Kastelic - Shutterstock

Sommaire

Syndic de copropriété dans le neuf : comment ça marche ?

Avant de vous aider à faire le meilleur choix de syndic, il est important de refaire un point sur la manière dont le syndic de copropriété se crée lorsque l’on achète un appartement en VEFA.

Lorsque la construction de votre futur immeuble et de votre futur appartement neuf touchent presque à leur fin, le promoteur a alors pour mission de nommer un syndic de copropriété provisoire. Celui-ci va permettre aux premiers copropriétaires de pouvoir emménager dans leurs appartements neufs respectifs tout en étant déjà gérés par un premier syndic.

Une fois cette étape franchie, c’est au moment de la première assemblée générale entre propriétaires que le syndic provisoire va être mis en concurrence avec, au moins, un autre syndic. C'est obligatoire de manière légale. Vous et les autres copropriétaires devez donc réaliser les démarches adéquates pour présélectionner d’autres syndics avant de passer au vote.

Le nouveau syndic sera celui qui sera élu à la majorité absolue. Le syndic provisoire peut donc devenir le syndic définitif si les copropriétaires en décident ainsi.

Lors de la première assemblée générale, n’importe quel copropriétaire peut proposer un syndic. La proposition devra toutefois être adressée par lettre recommandée au syndic provisoire et ce avant le rendez-vous.

Comment choisir votre syndic de copropriété ?

Il existe de nombreux critères pour vous aider à faire le bon choix parmi différents profils de syndics de copropriété :

  • Les caractéristiques de votre copropriété. La gestion n’est, en effet, pas du tout la même s’il y a 10 appartements ou s’il y en a 100. Pensez à demander aux syndics s’ils sont plutôt spécialisés dans la gestion de proximité (petites copropriétés) ou dans la gestion de grandes structures.
  • Le syndic est-il habitué à gérer des constructions neuves ? La gestion d’un immeuble récemment construit, l’actionnement des garanties constructeurs si besoin, le suivi de la livraison des parties communes etc. sont des missions très spécifiques que tous les syndics ne peuvent pas absorber.
  • Quels sont ses délais de réponse ? Un message sans réponse pendant plus de 48h alors que vous n’avez pas encore signé n’est pas bon signe !
  • Quelles sont ses notes sur les réseaux sociaux ou sur les moteurs de recherche ?
  • Quels sont les montants proposés par rapport aux services ? Un bon rapport qualité-prix est bien sûr incontournable.
  • Avez-vous un seul ou plusieurs interlocuteurs ? Ne parler qu’avec un seul responsable est bien plus appréciable.

Pensez aussi à vérifier quelles prestations sont comprises dans les devis afin de ne pas vous retrouver avec des surfacturations imprévues dans votre budget de copropriété !

Quel est le rôle du syndic dans un immeuble neuf ?

Le syndic doit englober de nombreuses missions, indispensables pour que la copropriété puisse vivre sereinement :

  • Définir précisément et gérer le budget de copropriété.
  • Réceptionner les parties communes et signer le PV de livraison lorsque le promoteur achève les travaux de construction desdites parties.
  • Suivre la levée des réserves ou déclarer les nouvelles, toujours lors de l’achèvement des travaux des parties communes.
  • Activer les garanties constructeurs… et les enclencher au besoin !
  • Préparer et envoyer les appels de fonds pour la fin de la construction, régler les factures des prestataires supplémentaires.
  • Organiser les assemblées générales des copropriétaires.
  • Superviser la recherche et le choix de prestataires si besoin.
  • Gérer les éventuels sinistres et incidents.
Partager sur
FacebookTwitterLinkedin
French