Microfissure sur maison neuve : est-ce normal ?

Quentin Gres
Partager sur
FacebookTwitterLinkedin

Au fil du temps, des microfissures se sont formées sur votre maison neuve et vous vous demandez si c’est normal ? Il faut savoir qu’elles ne sont pas toujours synonymes de danger grave, mais elles indiquent toutefois des changements qui s’opèrent. Dans tous les cas, vous pouvez agir concrètement sur ce phénomène en prenant les bonnes mesures. Voici comment reconnaître et repérer une microfissure et quels gestes adopter.

Image
microfissure mur maison
Les microfissures peuvent prendre plusieurs formes et ne sont pas toujours inquiétantes. @AdobeStock
Sommaire

Les différentes tailles de fissures selon les experts

Les experts du bâtiment recensent généralement 3 types de fissures : les microfissures ou faïençage, les fissures superficielles ou peu profondes (qui ont une largeur comprise entre 0,2 et 2 millimètres) et les lézardes ou « crevasses » (qui ont une largeur supérieure à 2 millimètres).

Dans le langage du bâtiment et de la construction, une microfissure est un phénomène très spécifique. Celle-ci est généralement fine et étroite, et sa largeur est inférieure à 0,2 millimètre. Les microfissures peuvent prendre plusieurs formes, qui indiquent le niveau de risque ou de superficialité de la situation.

Les fissures horizontales et verticales

La fissure superficielle (dont la largeur est comprise entre 0,2 et jusqu’à 2 mm) est la plus susceptible d’évoluer vers diverses formes. L’ouverture peut être verticale comme horizontale, en escalier ou « anarchique ».

Les fissures verticales ont souvent comme cause des fondations inadaptées. Le plus souvent, elles apparaissent entre une maison et son extension (un garage, par exemple). Le plus souvent, vous pourrez les observer aux angles des constructions, ainsi que sur la façade extérieure. 

Les fissures horizontales sont souvent provoquées par une dilatation différentielle des matériaux. Dilatation provoquée par un mouvement des fondations. Vous les retrouverez bien souvent au niveau du plancher.

Comment réagir face à une fissure ?

Avant de procéder à des réparations ou des travaux de rénovation, il faut déterminer l’origine du problème. La nature du sol, souvent hétérogène et de mauvaise qualité, est le coupable dans la majorité des cas. Cela occasionne des tassements différentiels, responsables de l’apparition de fissures de maison.

La sécheresse, également, est de plus en plus invoquée par les experts en bâtiment. En France, ce sont près de 10 millions de maisons qui seraient la proie de mouvements de sol différentiels, consécutifs à la sécheresse. L’argile contenue dans les sols est très souvent la cause d’un sol instable.

Dans quels cas est-ce normal d’observer des microfissures sur une maison neuve ?

En toute logique, une maison neuve ne doit pas fissurer. Cependant, même les nouvelles constructions ne sont pas épargnées par les microfissures. Elles sont avant tout la preuve que votre maison est en train de s’installer sur ses fondations. Il est donc inutile de s’alarmer outre mesure. Toutefois, dans certains cas assez rares, ces fissures s’avèrent réellement dangereuses. 

Il vous sera nécessaire d’apprendre à détecter les deux sortes de fissures de maison : les fissures « esthétiques », et les fissures structurelles. Ce sont ces dernières qui mettent en cause la stabilité et la durabilité de la construction. Dans le premier cas, les fissures esthétiques se retrouvent fréquemment sur les enduits. Si elles vous inquiètent, vous devrez garder à l’esprit qu'elles ne nécessitent que des reprises légères.

Quelles sont les étapes pour obtenir réparation ?

Vous avez déjà pris livraison de votre maison neuve

Au sens du vocabulaire assurantiel, une « maison neuve » est un logement qui n’a jamais été habité, et dont la construction n’excède pas 5 ans. Si vous venez tout juste d’emménager et que vous constatez un problème, vous devrez vous fier à la garantie décennale et celle de parfait achèvement. 

  • La garantie décennale : elle couvre les dommages susceptibles de compromettre la solidité de l’habitation. Elle est valable dix ans.
  • La garantie de parfait achèvement : elle protège le propriétaire d’une malfaçon, et reste valable pendant un an après réception des travaux.

Vous n’avez pas encore pris livraison de votre maison neuve

Vous n’avez pas encore réceptionné votre maison neuve, et vous constatez déjà l’apparition de fissures à l’intérieur ou à l’extérieur ? Dans ce cas, vous devez en informer le constructeur le plus tôt possible, idéalement par lettre recommandée avec AR. De votre côté, vous avez la possibilité de documenter le problème : 

  • en réalisant des photos ;
  • en contactant un expert du bâtiment, qui donnera un avis précis et neutre. Cet interlocuteur, spécialiste de la construction, vous sera certainement utile en cas de procédure judiciaire.

Vous savez tout sur les microfissures de maison et autres fissures structurelles ! Chaque situation est différente, et toutes les fissures n’indiquent pas forcément un problème grave – sauf bien sûr, les fissures importantes que vous devez faire expertiser au plus vite par votre assurance.

Réalisez votre projet d'investissement locatif
Cet article vous a été utile ?
0
0

Pouvez-vous nous préciser pourquoi ? (facultatif)

Partager sur
FacebookTwitterLinkedin
Ces articles peuvent vous intéresser
A la une !
Image
Construction immeuble neuf selon DPE et RT2012
Réglementations
La réglementation thermique RT 2012 fixe les normes pour la performance énergétique des logements en France. Mais qu'en est-il plus précisément pour le DPE RT 2012 ? SeLoger vous éclaire sur le sujet.