Rechercher un article

On vous aide dans votre projet

Exemple : vefa, loi pinel...

Comment meubler un logement pour le louer ?

Lors d’un investissement dans l’immobilier neuf, deux solutions s’offrent à vous : le louer nu ou le louer meublé. Si vous optez pour une location en meublé, voici ce que vous devez fournir obligatoirement et les solutions qui s’offrent à vous pour proposer un appartement bien équipé à vos futurs locataires. 

Comment meubler un logement pour le louer ?

Sommaire

Louer un logement neuf en meublé : que dit la loi ?

La location meublée est strictement encadrée par la loi. Celle-ci prévoit notamment plusieurs différences par rapport aux locations nues. La durée minimum du bail est moins longue (1 an contre 3 ans), le préavis également (1 mois contre 3 mois dans la plupart des communes de France) et le dépôt de garantie plus important (jusqu’à 2 mois de loyer contre 1 mois de loyer au maximum).

La loi prévoit également une liste exhaustive de ce que doit contenir au minimum un logement pour être loué meublé, qu’il soit neuf ou ancien :

  • De la literie (lit, sommier, matelas) avec des draps, une couette ou une couverture.
  • Des rideaux ou des volets dans les espaces nuit.
  • Des plaques de cuisson.
  • Un four ou un four à micro-ondes.
  • Un réfrigérateur équipé d’un compartiment de congélation.
  • Un congélateur si le réfrigérateur n’en n’est pas équipé.
  • De la vaisselle en nombre suffisant pour que le ou les locataires puissent manger et cuisiner.
  • Des ustensiles de cuisine.
  • Une table et des sièges.
  • Des espaces de rangement.
  • Des luminaires.
  • Du matériel d’entretien (aspirateur, serpillère...)
Bon à savoir

Le matériel d’entretien doit être choisi intelligemment et adapté au logement que vous louez : s’il y a du carrelage, la serpillère est obligatoire, s’il s’agit de moquette, l’aspirateur sera imposé.

Comment meubler votre bien neuf afin de le louer ?

Louer en meublé peut être un exercice difficile. Les locataires doivent s’accommoder de vos meubles et de votre décoration. Ils engagent souvent l’équivalent de deux mois de loyer en termes de dépôt de garantie pour protéger lesdits meubles. De ce fait, il faut aussi les convaincre de louer votre bien ! Pensez à proposer un appartement neuf qui soit suffisamment meublé pour que vos locataires puissent se projeter dedans et en faire leur future résidence principale, tout en leur laissant suffisamment d'espace pour s’approprier suffisamment les lieux.

Enfin, pensez aussi que vous confiez vos meubles à vos locataires. Evitez donc de leur laisser du mobilier ancien ou des équipements auxquels vous tenez particulièrement.

Ce qui tombe bien, c’est qu’aujourd’hui, il existe de nombreuses enseignes de mobilier très abordables (IKEA, La Redoute, Miliboo, Alinéa, etc.) qui vous permettront de meubler/décorer votre appartement neuf de façon moderne et sobre, dans lequel chacun peut se voir y habiter.

Pensez à ajouter un peu de décoration et d’accessoires pratiques non listés ci-dessus, mais qui feront la différence : tapis, rideau de douche, sèche-serviette, canapé et coussins assortis, bibelots, bougies…

Bon à savoir

Adaptez-vous aux locataires que vous visez ! Si vous souhaitez louer à des étudiants, mettez un canapé dans le logement, même si ça n’est pas une fourniture obligatoire. C’est une grosse dépense pour un étudiant, qui plus est pour un jeune qui ne sait pas dans quelle ville il sera l’année suivante.

Pourquoi louer votre bien en meublé ?

Si autant de propriétaires optent pour louer leurs biens immobiliers en meublé, c’est parce qu’il y a de nombreux avantages à opter pour ce régime. Tout d’abord, louer un bien meublé, c’est toucher un loyer 10 à 20 % plus cher que dans les locations nues, ce qui augmente, de facto, votre rentabilité.

Aussi, la fiscalité en location meublée est particulièrement avantageuse. La loi ALUR prévoit, en effet, le statut de LMNP (Loueur Meublé Non Professionnel), qui permet un abattement forfaitaire de 50% appliqué sur la déclaration fiscale des propriétaires. En optant pour la location meublée, vous déclarez en effet en micro-BIC et non en micro-foncier, régime dans lequel l’abattement n’est que de 30 %.

Plus de conseils :