Rechercher un article

Combien de temps attendre avant de revendre un logement neuf ?

Combien de temps attendre avant de revendre un logement neuf ?

Si vous avez acquis un logement neuf que vous souhaitez revendre, pensez à prendre en compte tous les paramètres qui vous permettent de calculer la rentabilité de l’opération. En-dessous d’un certain seuil, revendre votre logement neuf peut entraîner des pertes d’argent importantes dans certains cas.

Combien de temps attendre avant de revendre un logement neuf ?

Il est préférable d’attendre au moins 6 ans avant de revendre un logement neuf

Il est toujours difficile de savoir précisément quelle est la durée nécessaire avant de pouvoir revendre un logement neuf sans subir de perte d’argent, car il s’agit de tenir compte de plusieurs paramètres. Néanmoins en règle générale, certaines dépenses communes à chaque achat immobilier permettent aux professionnels de s’accorder à dire qu’il est préférable de détenir son bien immobilier au moins 6 ans avant de le revendre. En revanche, le cas d’un bien neuf est un peu différent, puisqu’au regard de la loi, un logement est considéré comme neuf lorsqu’il a été construit et achevé depuis moins de 5 ans. Il s’agit donc de tenir compte deux paramètres distincts :

  1. Si vous revendez votre bien neuf dans les 5 ans qui suivent l’acquisition, vous le revendrez plus cher, car un logement neuf coûte plus cher et rapporte donc davantage au vendeur.
  2. En revanche, si vous revendez après au moins 6 ans de détention, vous aurez l’avantage d’avoir amorti les principales dépenses liées à l’achat, et notamment les intérêts liés à l’emprunt.

Si vous avez des doutes quant au choix à effectuer, vous pouvez consulter un notaire afin de réaliser quelques calculs et affiner votre projet. Vous pouvez également mettre le logement en location, ce qui peut s’avérer avantageux, afin de bénéficier d’un loyer plus élevé car le logement est neuf, tout en continuant à amortir les frais d’achat.

Bon à savoir

Il est possible de transférer le crédit en cours pour financer votre prochain achat immobilier, à condition que la banque vous l’accorde. C’est ce que l’on appelle le prêt-relais.

Tenez compte des frais liés à l’achat avant de revendre votre logement neuf

Comme vous l’avez compris, il s’agit de tenir compte de différents frais et de différentes dépenses avant d’envisager la revente d’un logement neuf. Il est important de s’assurer que le prix de vente sera supérieur au prix que vous l’avez acheté, auquel vous ajoutez les frais inhérents à l’acquisition :

  • Les frais d’agence que vous allez régler pour revendre le bien.
  • Les frais de notaire que vous avez payés au moment de l’achat.
  • La TVA immobilière pour un bien neuf construit depuis moins de 5 ans.
  • Les frais des diagnostics immobiliers que vous devrez peut-être réaliser, comme le DPE, l’état des installations énergétiques, etc.
  • Les frais du dossier bancaire liés au crédit immobilier.
  • Le coût de l’assurance emprunteur.
  • Sans oublier les dépenses liées au logement durant la période d’occupation : la taxe foncière, la taxe d’habitation, les charges de copropriété, etc.

Une fois que vous avez pris en compte tous ces éléments, vous obtenez une estimation de la rentabilité de l’opération de revente.

Vidéo : Logement neuf : quel délai attendre pour revendre ?

Résidence secondaire : attention à la plus-value !

Si vous revendez un logement neuf que vous détenez à titre de résidence secondaire, vous devrez régler des taxes, en particulier si vous réalisez une plus-value. En effet, la plus-value réalisée dans le cadre de la revente d’une résidence secondaire ne fait pas l’objet d’une exonération, et les deux types d’impôts qui s’appliquent sont calculés de la façon suivante :

  1. L’impôt forfaitaire au titre de l’impôt sur le revenu, au taux fixe de 19 %. Il s’applique à la totalité de la plus-value pour les biens détenus moins de 5 ans. Un abattement de 6 % par an est appliqué entre 6 et 21 ans de détention, et un abattement de 4 % pour la 22e année de détention révolue est appliquée pour atteindre 100 %.
  2. Les prélèvements sociaux au taux fixe de 17,2 % s’appliquent à la totalité de la plus-value pour les biens détenus moins de 5 ans. Un abattement de 1,65 % par an est appliqué entre 6 et 21 ans de détention, un abattement de 1,60 % d’abattement est appliqué pour la 22e année de détention, puis un abattement de 9 % par an est appliqué entre 23 et 30 ans de détention pour atteindre un abattement de 100 %.

Bon à savoir

Si vous avez profité du dispositif Pinel pour acquérir un logement neuf mis en location, vous vous êtes engagé(e) à le détenir au moins 6 ans, sous peine de rembourser l’équivalent du crédit d’impôt qui vous a été accordé.