Tout savoir sur le prêt conventionné

Louis Duchesne
Partager sur
FacebookTwitterLinkedin

En 2022, 67 140 prêts conventionnés ont été émis par les établissements bancaires. Ce crédit immobilier régulé par l’État français est conçu pour financer l’achat ou la rénovation de résidences principales. Il offre des opportunités financières accessibles et avantageuses aux aspirants à la propriété. Voici tout ce que vous devez savoir sur ce prêt bien spécifique.

Image
Prêt conventionné : pour le neuf aussi
Le prêt conventionné est accessible à tous sans conditions de revenus ! © Getty
Sommaire

Le prêt conventionné, qu'est-ce que c'est ?

Le prêt conventionné (PC) est un crédit immobilier réglementé par l’État français, destiné à financer l’achat d’une résidence principale, la réalisation de travaux ou l’amélioration de l’habitat.

Ce type de prêt est accordé par des établissements bancaires ayant conclu une convention avec l’État. Il peut couvrir jusqu’à 100 % du coût de l’opération immobilière sans nécessiter d’apport personnel, hormis les frais de notaire ou l’ameublement de votre logement.

Le prêt conventionné, pour quel type d’achat immobilier ?

Un prêt conventionné est une option servant à financer de nombreux types de projets immobiliers, essentiellement destinés à des résidences principales. Ce type de prêt peut couvrir plusieurs types d’opérations immobilières.

Vous pouvez utiliser ce crédit pour l’achat d’un logement neuf ou ancien. Dans le cas de l’achat d’un logement ancien, il est également possible de financer des travaux d’amélioration, à condition que ces derniers représentent un montant d’au moins 4 000 euros et que le logement soit achevé depuis plus de 10 ans.

Le prêt conventionné peut aussi servir à acheter un terrain et à y construire une maison. Il permet également de transformer un local non résidentiel en habitation ou de réaliser des travaux d’agrandissement, soit par extension, soit par surélévation. Pour les travaux visant à améliorer l’efficacité énergétique d’un bâtiment existant avant le 1er juillet 1981, ils doivent aussi représenter un budget d’au moins 4 000 euros.

Les travaux doivent être terminés avant le remboursement du prêt. Toutefois, des extensions de délais peuvent être accordées en cas de circonstances exceptionnelles, comme des catastrophes naturelles ou des maladies graves.

Le prêt conventionné, quelles caractéristiques ?

Le prêt conventionné offre une souplesse financière intéressante.

  • Les taux peuvent être fixes, variables ou modulables pour s’adapter au mieux aux besoins de l’emprunteur. Ils sont néanmoins plafonnés pour assurer des conditions de prêt accessibles. Les établissements de crédit sont libres de fixer leurs taux dans ces limites. Il est donc conseillé de comparer les offres pour trouver les conditions les plus avantageuses.
  • La durée du prêt peut aller de 5 à 30 ans. Il est même possible de l’étendre jusqu’à 35 ans ou de la réduire selon les besoins spécifiques de l’emprunteur.
  • Contrairement à d’autres types de prêt, celui-ci peut couvrir la totalité des coûts de l’achat immobilier, à l’exception des frais de notaire et autres frais annexes.

Le prêt conventionné, avantages et limites

Premier avantage, et non des moindres : le prêt conventionné n’est soumis à aucune condition de revenus. De quoi le rendre accessible à un large éventail d’acheteurs, contrairement à d’autres prêts aidés.

De plus, son taux d’intérêt est plafonné : les taux maximums sont disponibles sur le site de la SGFGAS (Société de Gestion des Financements et de la Garantie de l’Accession Sociale à la propriété). Une sécurité intéressante dans des périodes de hausse des taux.

Le prêt peut financer la totalité du projet immobilier et il est cumulable avec d’autres prêts avantageux, comme le prêt à taux zéro (PTZ).

Bien sûr, le prêt conventionné présente aussi des contraintes. Jusqu’au 1er janvier 2021, il permettait d’ouvrir un droit aux aides personnalisées au logement (APL) mais ce n’est plus le cas désormais.

De plus, même s’ils sont plafonnés, les taux d’intérêt peuvent rester relativement élevés.

Le prêt conventionné, cumulable avec d'autres crédits

Il est impossible de cumuler prêt conventionné et prêt immobilier classique. En revanche, le PC peut être complété par d’autres financements comme :

  • Prêt à taux zéro (PTZ) : idéal pour les primo-accédants, sans intérêts ;
  • Éco-prêt à taux zéro (éco-PTZ) : spécifique pour la rénovation énergétique ;
  • Prêt épargne logement : issu d’un plan épargne logement ;
  • Prêt d’Action Logement : offre un taux réduit pour faciliter l’accès à la propriété ;
  • Prêt relais : utile en attendant la vente d’un bien précédent ;
  • Subvention de l’Anah : aide pour les travaux de rénovation.

À retenir

  • Le prêt conventionné est ouvert à tous, sans condition de revenus, et peut financer jusqu’à 100 % de votre projet immobilier.
  • Il offre des taux d’intérêt plafonnés et une durée de remboursement pouvant s’étendre jusqu’à 35 ans.
  • Il est compatible avec d’autres aides, comme le PTZ et l’éco-PTZ.
Réalisez votre projet d'investissement locatif
Cet article vous a été utile ?
0
0

Pouvez-vous nous préciser pourquoi ? (facultatif)

Partager sur
FacebookTwitterLinkedin
Ces articles peuvent vous intéresser
A la une !
Image
Credit immobilier : qu’est-ce que le taux d’effort ?
Crédits immobiliers
Avant de contracter un crédit immobilier, il est important d’évaluer votre « taux d’effort ». Cette donnée indique la part qu’un acheteur peut consacrer au remboursement de son prêt, par rapport à ses...
Image
Qu'est-ce qu'un prêt achat revente ?
Crédits immobiliers
Le prêt achat revente est un crédit immobilier spécifiquement pensé pour les propriétaires qui souhaitent acheter un bien immobilier avant de revendre le leur. Il est cependant un peu différent du...