Comprendre les normes acoustiques dans les logements neufs

Quentin Gres
Partager sur
FacebookTwitterLinkedin

Pour atténuer l'exposition au bruit au sein des habitations, des normes acoustiques ont été imposées pour le logement neuf. Quelles sont ces exigences pour l'isolation phonique ? Quels bruits sont concernés ? On répond à vos questions.

Image
normes acoustiques dans les logements neufs
Logement neuf : tout ce qu'il faut savoir sur les normes acoustiques. ©Getty
Sommaire

La nouvelle réglementation acoustique (NRA) s'applique à l'ensemble des résidences dont le permis de construire a été déposé après le 1er janvier 1996. Le but de cette dernière ? Définir un seuil de nuisance sonore, exprimé en décibel, à ne pas dépasser pour plusieurs grandes catégories de bruit.

L’attestation de prise en compte de la NRA est-elle obligatoire ?

L’attestation de prise en compte de la NRA est effectivement obligatoire. Après la construction, le maître d’ouvrage est tenu de délivrer cette attestation acoustique à l'autorité administrative qui lui a délivré son permis de construire. Cette obligation concerne l'ensemble des bâtiments d'habitation dont le permis de construire a été déposé à partir du 1er janvier 2013. Elle permet aux habitants d'un appartement ou d'une maison d'être assurés de profiter d'un confort acoustique optimal.

Les exigences de la NRA par source de bruit

Le seuil de nuisance acoustique se situe entre 30 dB et 58 dB, en fonction des sources sonores. Voici le détail des normes à respecter pour chaque nuisance répertoriée par la loi.

Les bruits aériens intérieurs (DnT,A)

Les bruits aériens intérieurs concernent les discussions entre les personnes, les bruits de télévision ou de radio, au sein d'un immeuble. Cela correspond au degré d'isolement entre deux logements. La valeur limite générale à ne pas dépasser est de 53 dB. Toutefois, elle varie en fonction de la pièce d'émission et de la pièce de réception.

Par exemple, si le local de réception est une pièce de service (cuisine, salle de bain, buanderie), la limite est à 50 dB. Si le local d'émission est un garage, la limite est à 55 dB et à 58 dB pour un local d'activité. L'ouate de cellulose, le liège et la laine de verre sont des matériaux parfaits pour augmenter la qualité de l'isolation de votre intérieur.

Les bruits aériens extérieurs (DnT,A,tr)

La nuisance des bruits aériens extérieurs concerne les transports. Pour ce type de nuisance, la limite minimum est de 30 dB. Toutefois, en fonction de l'exposition des façades au bruit (arrêté du 23 juillet 2013), le seuil de nuisance peut aller jusqu'à 45 dB. Pour diminuer ces bruits extérieurs, vous pouvez faire installer du double vitrage sur vos fenêtres.

Les bruits d’impact (L’nT,w)

Le seuil maximal pour les bruits d'impact d'un logement à un autre est fixé à 58 dB. Ces bruits concernent les chocs sur les planchers. En revanche, les balcons non situés au-dessus d'une pièce principale ne sont pas touchés par cette obligation. Ces nuisances peuvent être atténuées avec un bon isolant comme le liège.

Les bruits des équipements

Pour les équipements individuels comme les appareils électroménagers des logements voisins, les niveaux sonores ne doivent pas dépasser 30 dB pour les pièces principales. Les bruits des équipements intérieurs, tels que les systèmes de chauffage, les chauffe-eau et les bouches de VMC doivent respecter des seuils entre 30 dB et 35 dB.

Les 3 classes d’exposition au bruit

Le classement au bruit d’une baie est déterminé en fonction de plusieurs critères :

  • le critère principal est le classement sonore des infrastructures de transports terrestres situés au plus près de l'habitation sur laquelle se trouve la baie. Ce classement sonore est décidé par arrêté préfectoral (article L 571-10 du code de l’environnement) ;
  • le second critère est la situation de la baie par rapport à ces infrastructures. À quelle distance se trouve-t-elle ? La baie donne-t-elle directement sur ces infrastructures ?
  • le dernier critère est la situation du logement par rapport au plan d’exposition au bruit (PEB) de l’aéroport le plus proche (zone A, B, C ou D).

La détermination du classement BR se fait baie par baie, par application de l'annexe 2 de l’arrêté du 13 juin 2008. Voici les 3 classes distinctes et leurs conséquences : la classe BR3 impose un renforcement de l’isolement acoustique au-delà de 30 dB ; les classes BR2 et BR1 ne nécessitent pas de renforcement de l’isolement acoustique à cause de leur exposition plus faible.

Il n'existe aucune exigence d'isolation phonique entre deux pièces au sein d'un même logement. Toutes les normes acoustiques de logement neuf concernent l'isolation phonique entre les locaux de logements différents séparés par des cloisons.

Réalisez votre projet d'investissement locatif
Cet article vous a été utile ?
0
0

Pouvez-vous nous préciser pourquoi ? (facultatif)

Partager sur
FacebookTwitterLinkedin
Ces articles peuvent vous intéresser
A la une !
Image
Construction immeuble neuf selon DPE et RT2012
Réglementations
La réglementation thermique RT 2012 fixe les normes pour la performance énergétique des logements en France. Mais qu'en est-il plus précisément pour le DPE RT 2012 ? SeLoger vous éclaire sur le sujet.
Image
microfissure mur maison
Réglementations
Au fil du temps, des microfissures se sont formées sur votre maison neuve et vous vous demandez si c’est normal ? Il faut savoir qu’elles ne sont pas toujours synonymes de danger grave, mais elles...